La femme qui chuchotait.

9782226093363g

Hier, je suis allée lire une histoire à Vizir, un conte de fées pour enfant. Ça, je ne l’ai lu nulle part, mais j’ai décidé de pousser mon expérience encore plus loin avec les chevaux.
Au début, je parlais de l’équitation comme d’un sport. Plus je passe de temps avec Vizir et d’autres chevaux, plus je me rends compte qu’il y a une télépathie incroyable entre ces belles créatures et nous. Il faut “être à l’écoute” et leur montrer tout aussi bien que nous sommes capables de les protéger et en même temps d’être là émotionnellement. Voilà pourquoi, j’ai choisi un conte qui comportait des chevaux aussi dans l’histoire. J’ai commencé ainsi, avec une voix très douce : « Il était une fois, dans un royaume très loin d’ici… en m’inspirant d’un site que j’ai trouvé sympathique.
Pour l’habituer a écouter ma voix, j’ai commencé par un paragraphe, puis je me suis arrêtée entre chaque bloc pour voir sa réaction. C’était merveilleux ! Je l’ai regardé dans les yeux de temps à autre, pour bien lui faire comprendre que c’est à lui que je m’adressais.
J’ai eu l’impression d’être comme l’homme qui chuchotait à l’oreille des chevaux, et peut-être qu’inconsciemment, c’est là que je veux en venir ! Je me fais peut-être une petite fantaisie toute seule ! Il n’empêche que je vais continuer cette pratique. Pour que ma monture et moi, nous puissions communier à une autre échelle, a travers la voix, les sentiments, le respect de l’un de l’autre. À bientôt pour la suite de mes aventures !